Mobilisation pour les retraites mardi 17 mars

A 15h, rassemblement à Chaumont devant la Préfecture.
vendredi 20 février 2015
par  Webmestre FSU
popularité : 27%

Comme les 3 juin et 30 septembre derniers, les retraités entendent montrer leur colère et leur détermination à ne pas laisser se poursuivre la dégradation de leur pouvoir d’achat, de leurs droits et garanties en matière de retraite et de protection sociale, des conditions d’accès aux soins et délitement des services publics. Ils dénoncent le report de la mise en œuvre de la loi d’adaptation de la société au vieillissement.

Le système des retraites par répartition indispose le monde de la finance et se trouve, par là même, menacé. De même, le pactole des retraites complémentaires géré par les partenaires sociaux attise des convoitises. A l’heure où le MEDEF lance une nouvelle offensive pour repousser (encore !) l’âge de départ à la retraite, et baisser (encore !) le montant des pensions des retraités, mesures qui ne manqueraient pas de rejaillir sur les retraites des fonctionnaires, il ne faut pas baisser les bras et continuer notre lutte.
Pour la FSU, un départ à la retraite à 60 ans avec 75% du traitement pour 37,5 annuités, c’est possible dans la fonction publique et au régime général. Les réformes précédentes, injustes et brutales, ont énormément dégradé les conditions de départ de tous, creusé les inégalités et baissé les niveaux de pensions, sans jamais agir sur le cœur de la question des retraites : le financement.
Financer les retraites, c’est possible ! Encore faut-il admettre que l’accroissement des ressources des régimes de retraites passe par une autre répartition des richesses : véritable chasse à la fraude des entreprises et remise en cause des niches exonérant les employeurs (et jamais les salariés) de cotisations, taxation des revenus financiers et du patrimoine, autre politique en faveur de l’emploi, des salaires et de la justice sociale. La défense du financement des retraites passe donc, en particulier, par la défense des emplois et des salaires (à l’opposé de la politique d’austérité actuelle qui génère du chômage et assèche les cotisations !) et par un partage des richesses produites plus favorable au travail : en 40 ans la part des profits réinvestis reste stable alors que la part des dividendes servis aux actionnaires a triplé.


Contact

FSU 52 - Haute-Marne


46 rue Victoire de la Marne
52 000 Chaumont


Tél : 07 81 21 94 68
Mél : fsu52@fsu.fr


Secrétaires départementaux :
Cathy Jacques et Alexandre Bally