Création du SNUTER-FSU

lundi 7 décembre 2015
par  Webmestre FSU
popularité : 21%

Les 3 et 4 décembre 2015, à Gémenos dans les Bouches du Rhônes, 200 militants-es du SnuACTE-FSU et du SNUCLIAS-FSU, mandatés-es par leurs instances respectives, ont décidé d’unir leurs forces. Ils ont voté à l’unanimité les Statuts et Règlement du Syndicat National Unitaire de la Territoriale dans la FSU : le SNUTER-FSU.

Avec plus de 11000 membres, le SNUTER-FSU devient le 3ème syndicat en nombre d’adhérents-es dans la FSU. Cette étape est un signe fort pour favoriser le développement de la FSU dans la fonction publique territoriale en faveur d’un syndicalisme unitaire, revendicatif et combatif.

Le SNUTER-FSU se propose de promouvoir un syndicalisme démocratique, souverain dans son champ de syndicalisation et participant pleinement à l’activité fédérale de la FSU. Un syndicalisme de concertation et de négociation, un syndicalisme de défense des intérêts collectifs et individuels des personnels du secteur public comme du secteur privé, des demandeurs d’emploi et des précaires. Un syndicalisme de transformation sociale, de proposition, de négociation, de mobilisation. Un syndicalisme de solidarité qui lutte pour obtenir un meilleur partage du travail et des richesses. Le Syndicat national unitaire de la Territoriale a notamment pour objectifs : de défendre le service public dans le respect des droits des personnels et des usagers, d’œuvrer pour son maintien et son développement, de développer la place et le rôle des femmes dans le monde du travail et la société, d’œuvrer en faveur de choix de justice, d’égalité et de démocratie dans les domaines éducatifs, culturels, sociaux, économiques et de santé, de promouvoir une société responsable et citoyenne, de lutter contre toutes les formes d’exploitation, de domination, d’aliénation ou d’oppression.


Documents joints

Word - 258 ko

Contact

FSU 52 - Haute-Marne


46 rue Victoire de la Marne
52 000 Chaumont


Tél : 07 81 21 94 68
Mél : fsu52@fsu.fr


Secrétaires départementaux :
Cathy Jacques et Alexandre Bally