Bulletin FSU Grand Est n°1

mardi 6 juin 2017
par  Webmestre FSU
popularité : 21%

Réforme territoriale Grand Est : Imposer un bilan

Ce premier bulletin FSU signe l’évolution de notre fédération dans un cadre Grand Est, résultat de la fusion imposée depuis 2 ans et combattue des anciennes régions d’Alsace, de Champagne Ardenne et de Lorraine. Depuis la mise en place des régions fusionnées, les préfets travaillent à la réorganisation de l’Etat sur ce nouveau périmètre. Cette nouvelle situation territoriale démesurée nous conduit à dresser un premier bilan globalement négatif.

Concernant la territoriale, cela a conduit l’ensemble des organisations syndicales, dans l’unité, à appeler à la mobilisation dans le cadre d’une journée de grève massivement suivie par les personnels le 24 mars et à investir le même jour le conseil régional réuni en plénière dont les travaux ont été suspendus ! Le Président Richert a dû revoir sa copie très régressive en direction des salariés. C’est une première étape, il faut poursuivre pour obtenir de nouvelles avancées.

Pour les personnels de la fonction publique d’Etat, la FSU et les autres organisations syndicales ont accepté de participer à l’Instance informelle de Concertation avec les Organisations Syndicales (ICOS) du mois de décembre 2016 afin de pouvoir mesurer avec les représentants de l’Etat les impacts de la réforme territoriale. Elles ont constaté unanimement des écarts incompréhensibles entre les chiffres présentés par la préfecture et ceux connus et présentés lors des CT des ministères concernés. Un groupe de travail a été décidé afin d’harmoniser ces chiffres ainsi que les indicateurs retenus. Lors de la première réunion de ce groupe de travail le 17 mars 2017, la FSU a transmis une liste d’indicateurs et demandé des réponses chiffrées. Nous sommes déjà destinataires des rapports d’expertises des CHSCT (DREAL) et des Baromètres sociaux (DRDJSCS). Ils mettent en évidence les traumatismes subis et une dégradation insupportable des conditions de travail. Il faut faire cesser ces maltraitances ! Nous sommes porteurs d’une autre organisation du service public respectueuse des agents, des missions et des usagers. C’est pourquoi la FSU propose à ses partenaires de l’intersyndicale de l’interministériel, la mise en place d’un observatoire destiné à recenser toutes les situations dégradées constatées ministère par ministère afin d’étoffer notre appréciation commune et porter ainsi ensemble nos exigences.

Sur le troisième versant, celui du service public et de ses personnels de l’Education Nationale, le signal d’alarme est donné. Les prérogatives de l’Etat sont menacées par une gouvernance régionale voulant imposer sa vision sans concertation. La gestion déconcentrée aura à terme aussi des conséquences pour les personnels : dans le premier degré (recrutement) et dans le second degré (affectations et carrières). De plus, les administrations rectorales sont déjà exsangues. La fusion des services rectoraux risque d’être l’occasion de nouvelles suppressions de postes administratifs mais aussi d’une gestion chaotique des services afférant aux droits des personnels

La FSU après avoir rencontré récemment le Président du Conseil Régional, poursuivra ses échanges d’abord prochainement le 16 mai avec le Préfet de Région à Strasbourg, puis avec Madame le Recteur de Région afin de leur faire part de nos analyses sur la situation et de nos propositions.

Pour la défense des services publics et de ses personnels, ne laissons pas faire, mobilisons-nous !

Philippe NOLLER Secrétaire régional FSU Grand Est


Documents joints

Bulletin FSU Grand Est n°1

Contact

FSU 52 - Haute-Marne


46 rue Victoire de la Marne
52 000 Chaumont


Tél : 07 81 21 94 68
Mél : fsu52@fsu.fr


Secrétaires départementaux :
Cathy Jacques et Alexandre Bally

Navigation

Articles de la rubrique

  • Bulletin FSU Grand Est n°1